Accueil / Produits chimiques / 7 façons de protéger votre maison du cancer
produit chimique toxique maison

7 façons de protéger votre maison du cancer

7 façons de protéger votre maison du cancer

Voici sept mesures importantes à prendre pour débarrasser votre maison des facteurs de risque de cancer les plus évidents.

il s'agit notamment de contrôler et d’éliminer le cas échéant : le radon, les casseroles et poêles antiadhésives, les maquillages et produits d'hygiène personnelle comprenant des ingrédients toxiques, les boites de conserves et bouteilles avec un revêtement en BPA, les produits ménagers et désodorisants d'intérieur, les matériaux de construction toxiques, les meubles, et les pesticides et désherbants courants.

v

1. Dépistez le radon dans votre maison

Le radon est un gaz inodore et incolore qui résulte de la décomposition naturelle de l’uranium dans la terre. Bien que vous ne puissiez ni le voir ni le sentir, le radon peut pénétrer votre maison au travers de fissures dans les fondations, de l’eau d’un puit, de matériaux de construction ou d'autres sources, contaminant l’air que vous respirez.

Le radon étant radioactif, il est également cancérigène ; l’exposition au radon est la deuxième cause de cancer du poumon aux États-Unis, après le tabagisme.

Toute maison, neuve ou ancienne, avec ou sans sous-sol, bien isolée ou non, peut présenter un problème de radon ; l’EPA (Environmental Protection Agency - Agence pour la Protection de l’Environnement) estime que presque 1 maison sur 15 présente un niveau élevé de radon. Le radon est mesuré aux États-Unis en « picocuries par litre d'air », ou « pCi/L » (en France, il est mesuré en Becquerel par mètre cube, Bq.m-3). L'air extérieur présente généralement un taux de radon d’environ 0.4 pCi/L, le taux à l’intérieur d'un bâtiment étant estimé à environ 1.3 pCi/L en moyenne. Bien que le congrès américain ait fixé l’objectif à long terme de parvenir à ce que les taux intérieurs de radon ne dépassent pas les taux extérieurs, l’EPA ne recommande de prendre des mesures que si le taux de votre maison dépasse 4 pCi/L.

Cela ne signifie pas nécessairement que 4 pCi/L soit un taux « sûr », puisqu’il n’existe en fait AUCUN taux sûr de radiation. L’EPA elle-même admet que des taux plus faibles peuvent tout de même présenter un risque pour la santé, et il est sans doute utile de prendre des précautions pour réduire le taux de radon de votre intérieur, même s'il est de 4 pCi/L ou moins.

v

Dépistage du radon et assainissement

  • Aux États-Unis, si l’on souhaite faire mesurer le taux de radon de son domicile ou de tout autre bâtiment par un technicien assermenté, on peut contacter l’American Association of Radon Scientists and Technologists (Association Américaine des Scientifiques et Techniciens du Radon). Le dépistage coûte entre 100$ et 300$ (entre 90 et 270 Euros).
  • L’EPA vous renseignera également sur les techniciens assermentés et sur les dépistages à effectuer vous-même.
  • Il existe des kits de dépistage de radon, que vous trouverez sur Internet ou dans une quincaillerie pour environ 20 à 30 dollars (entre 18 et 25 euros environ).

Si votre maison présente un taux élevé de radon, il est indispensable de vous adresser à un professionnel pour faire effectuer les travaux nécessaires immédiatement. Les deux organismes privés suivants peuvent vous aider à trouver un professionnel qualifié pour gérer le radon (aux États-Unis) :

  • La National Environmental Health Association (NEHA - Association Nationale pour la Santé Environnementale)
  • Le National Radon Safety Board (NRSB - Bureau National de la Sécurité liée au Radon)

Le coût de l'opération pour réduire le niveau de radon dépend de la taille et de l'agencement de la maison et des méthodes particulières devant être employées. Le coût peut varier de 800 à 2500 $ (800 à 2500 €), avec une moyenne de1200 $ (1200€). Les systèmes de réduction du radon sont capables de réduire le niveau de radon dans une maison de 99 %. Il existe différentes façons de réduire les taux de radon dans une maison, notamment :

  • En colmater les fissures des planchers et murs
  • En augmenter la ventilation par une dépressurisation du sol sous la dalle, au moyen de tuyaux et de ventilateurs
  • En éliminant les plans de travail en granite s'ils émettent des taux élevés de radon
  • En remplaçant les détecteurs de fumée ioniques par des détecteurs à cellule photoélectriques
v

2. Remplacez les casseroles antiadhésives et évitez les tissus traités anti tâches

Environ 70 % des ustensiles de cuisine vendus aux États-Unis sont pourvus d'un revêtement antiadhésif qui contient des APFO (acides perfluorooctanoïques) et d'autres composés perfluorés (PFC), qui sont utilisés également dans la fabrication d’emballages alimentaires résistants aux graisses et de vêtements résistants aux tâches Bien qu'il puisse porter de nombreuses appellations différentes, un produit « antiadhésif » ou « résistant aux tâches/à la graisse » est nécessairement recouvert d’une couche imprégnée d’un type de fluorure qu’il vaut mieux éviter.

Il a été largement prouvé que lorsque les casseroles antiadhésives sont chauffées, la couche antiadhésive se détériore, libérant des toxines dans votre cuisine. Lorsqu’une casserole atteint 360°C (ce qui prend environ trois à cinq minutes), au moins six gaz toxiques sont émis. Vous pouvez limiter votre exposition au maximum en évitant les produits contenant des PCF (ou en vous en débarrassant). Il s’agit notamment :

Des ustensiles de cuisine antiadhésifs (choisissez plutôt de la céramique ou du verre) Du popcorn micro-ondable Des emballages pour aliments gras (notamment les emballages papiers et cartons)
Des vêtements traités anti-tâches Des retardateurs de flamme et de tout produit en contenant Des moquettes traitées anti-tâches et des traitements anti-salissures pour tissus

v

3. Faites le ménage dans vos produits de beauté

Les femmes qui se maquillent tous les jours accumulent potentiellement jusqu’à deux kilos de substances chimiques toxiques par an dans leur corps. Appliquer des substances chimiques sur le corps est en fait bien pire que de les ingérer ; lorsqu’on mange un aliment, les enzymes présentes dans la salive et dans l’estomac facilitent sa décomposition et son élimination. Lorsqu’on applique des substances chimiques sur la peau, elles pénètrent directement le flux sanguin sans aucune sorte de filtration préalable, et une grande partie des substances chimiques contenues dans les produits d'hygiène et de beauté atteignent donc directement vos organes.

Il est impossible de les énumérer toutes, mais voici certaines des substances les plus courantes devant être évitées :

Le laurylsulfate de sodium (LSS) Les muscs Le mercure
Le parabène Le 1,4-dioxane Le plomb
Les phtalates, notamment le phtalate de dibutyle (DBP), le phtalate de diméthyle (DMP) et le phtalate de diéthyle (DEP) L’huile minérale, la paraffine et la vaseline Les nanoparticules
Les agents antibactériens L’hydroquinone Le formaldéhyde

Notez que la présence de formaldéhyde et de 1,4-dioxane n’est généralement PAS indiquée sur les étiquettes, du moins pas sous ces appellations, il vous faut donc savoir comment les repérer pour pouvoir les éviter.

Ingrédients courants susceptibles de contenir du formaldéhyde : Pour éviter le 1,4-dioxane, recherchez la présence des ingrédients suivants qui libèrent du 1,4-dioxane comme sous-produit :
Le quaternium 15 Le PEG-100 stearate
Le DMDM hydantoin Le sodium laureth sulfate
L’imidazolidinyl urea Le sodium myreth sulfate
la diazolidinylurée Le polyéthylène
Le ceteareth-20

Heureusement, il y a aujourd'hui sur le marché plus de produits cosmétiques naturels qu’il y a quelques années. S’agissant des produits d’hygiène corporelle, j’aime appliquer la règle suivante -- si ce n’est pas comestible, ne l'appliquez pas sur le corps. L’idéal est de choisir des produits certifiés biologiques.

v

4. Évitez les aliments en conserves et les récipients en plastique

Le bisphénol A (BPA) est largement utilisé dans la fabrication de récipients en plastique et d’emballages alimentaires, tels que le revêtement intérieur des conserves, et cela en dépit du fait que plus de 200 études aient montré que le BPA est dangereux pour l’homme. L'utilisation du BPA est tellement répandue que des scientifiques ont découvert que 95 % des personnes qu'ils avaient contrôlées présentaient un taux dangereux de BPA dans le corps.

La meilleure façon d'éviter le BPA est sans doute d'éviter les conserves. Une récente et stupéfiante étude de l’École de santé publique de Harvard a révélé que les aliments et boissons en conserve pouvaient augmenter votre taux de BPA de 1.000 pour cent en seulement cinq jours ! Au vu de cette nouvelle découverte, le chercheur principal a souligné que les aliments en conserves pourraient bien représenter une part plus importante de votre taux de BPA, que les plastiques.

N’utilisez que des biberons et de la vaisselle en verre pour votre bébé Utilisez des mugs de voyage en verre, en céramique ou en inox, plutôt qu’en plastique ou en polystyrène.
Débarrassez-vous de votre vaisselle en plastique et remplacez-là par du verre Évitez d'utiliser du film alimentaire (et ne réchauffez jamais un plat recouvert de film alimentaire au micro-ondes)
Donnez à votre enfant des jouets en matières naturelles plutôt qu’en plastique. Si vous décidez d’utiliser de la vaisselle en plastique, jetez au moins les éléments anciens et rayés, ne les passez pas au lave-vaisselle et ne les lavez pas avec un détergent trop fort, ce qui pourrait augmenter la quantité de substances chimiques qui se dépose sur les aliments.
Conservez vos aliments et boissons dans des récipients en verre. Évitez de boire de l’eau en bouteille ; filtrez plutôt votre eau avec un filtre à osmose inverse.
Si vous utilisez un four à micro-ondes, ne réchauffez pas les aliments dans des récipients en plastique. Avant d'accepter que votre dentiste n'utilise un ciment dentaire, pour vous-même ou vos enfants, demandez-lui de vérifier qu’il ne contient pas de BPA.

Si vous souhaitez utiliser des récipients en plastique pour vos aliments ou boissons, évitez ceux marqués du sigle de recyclage n° 7, car ils sont susceptibles de contenir du BPA. Les récipients marqués des sigles de recyclage n° 1, 2 et 4 ne contiennent pas de BPA (toutefois ils sont susceptibles de contenir d'autres substances chimiques douteuses que vous éviterez en utilisant des récipients en verre).

v

5. Faites le ménage dans vos nettoyants ménagers

Les nettoyants anti-moisissures et les désodorisants d'intérieur sont les produits ayant le plus d’incidence sur le cancer du sein. Voici certaines des substances chimiques les plus préoccupantes qu’il vaut mieux éviter :

Les muscs synthétiques Les phtalates Le 1,4-dichlorobenzène
Les terpènes Le benzène Le styrène
Le phénol Les nonylphénols éthoxylés (NPE) Le formaldéhyde
Les solvants pétroliers Le butyle cellulose Le triclosan (antibactérien)

Pour nettoyer et purifier, l’un des meilleurs désinfectants non toxiques est tout simplement l’eau savonneuse. Vous pouvez l’utiliser pour les mains, le corps et d'autres tâches de nettoyage dans la maison. Un autre nettoyant multi-usages qui fait des merveilles sur les plans de travail des cuisines, les planches à découper et les salles de bain, est un mélange de peroxyde d’hydrogène à 3% et de vinaigre. Vous pouvez également nettoyer et assainir votre maison en fabriquant vos propres produits ménagers à partir d’ingrédients dont vous disposez sans doute chez vous.

  • Utilisez un mélange de bicarbonate de soude et de vinaigre de cidre pour nettoyer canalisations et baignoires, ou, pour récurer les surfaces dans votre salle de bain ou votre cuisine, saupoudrez les simplement de bicarbonate de soude additionné de quelques gouttes d'huile de lavande ou d’huile de tea-tree (qui ont des propriétés antibactériennes).
  • On peut pratiquement tout nettoyer avec du vinaigre dans une maison. Mélangez-le à du savon de castille liquide, des huiles essentielles et de l’eau pour nettoyer les sols, les vitres, la salle de bains et la cuisine. On peut même l’utiliser comme adoucissant naturel pour le linge.
  • Le peroxyde d’hydrogène est plus sûr que le chlore pour désinfecter et blanchir.
  • La vodka est un désinfectant qui peut enlever les tâches de vin rouge, tuer les guêpes et les abeilles, et rafraichir le revêtement des fauteuils et canapés (versez-la dans un vaporisateur et appliquez-la simplement sur le tissu).
k

6. Mettez vos matériaux de constructions et meubles « au vert »

Les matériaux de construction utilisés dans votre maison peuvent représenter une source importante d’expositions toxiques diverses : émission de formaldéhyde par les produits à base de bois compressé, composés organiques volatils (COV) des moquettes et peintures, pour ne citer que ceux-là. Vos meubles peuvent également héberger des substances chimiques toxiques.

Bien que la toxicité des peintures ait beaucoup diminué au cours des 25 dernières années, la plupart dégagent encore des vapeurs toxiques telles que les COV, le formaldéhyde et le benzène. Les peintures peuvent émettre ce type d'émanations continuellement pendant environ 30 jours après l’application. Des doses faibles peuvent continuer à se répandre dans l’air pendant encore un an, il y a donc tout intérêt à aérer l’espace régulièrement. Les peintures à base de plomb représentent un autre danger, que l’on peut rencontrer dans de nombreuses maisons construites avant 1978. Lorsque la peinture commence à s'écailler, elle dégage des particules de plomb dangereuses, qui peuvent être inhalées.

Heureusement, on trouve de plus en plus facilement des peintures « faibles en COV » ou « sans COV », non toxiques et d’excellente qualité. Limitez ou éliminez également les expositions en choisissant avec soin des moquettes non toxiques, en laine par exemple, ou encore optez pour un revêtement non toxique, tel que du bois dur ou du bambou. L'un des principaux dangers provenant des meubles sont les retardateurs de flammes : Les polybromodiphényléthers (PBDE). On en trouve couramment dans :

  • Les matelas
  • Les revêtements de meubles, tentures et rideaux
  • Les boitiers de télévisions et d'ordinateurs et dans les circuits imprimés

Des études ont trouvé un lien entre les PBDE et des problèmes d'apprentissage et de mémoire, de faible numération des spermatozoïdes et de mauvais fonctionnement de la thyroïde chez les rats et les souris. D'autres études sur des animaux ont révélé que les PBDE pourraient être cancérigènes pour les humains, bien que cela n’ait pas encore été confirmé.

k

7. Mangez bio et n’utilisez pas de produits chimiques nocifs dans votre jardin

De nombreux pesticides et désherbants sont potentiellement cancérigènes et vous pouvez y être exposé soit par le biais des aliments que vous achetez, soit dans votre propre jardin.

Le chlordane L’heptachlore Le tétrachlorvinphos
Le carbaryl Le propoxur Le lindane
Le dichlorvos Le phosmet Le perméthrine

Bien entendu, la solution est de choisir des produits cultivés biologiquement et des produits d’origine animale provenant d'animaux élevés biologiquement, en pâturages, et d’utiliser des produits de jardinage biologiques ou non toxiques.

Il est reconnu que les fruits et légumes cultivés de façon conventionnelle sont souvent entachés de taux inacceptables de résidus de pesticides, mais vous êtes également exposé lorsque vous consommez des produits d'origine animale. L’alimentation des animaux élevés dans des CAFO (opérations d'alimentation des animaux enfermés) est saturée de pesticides, et ces toxines s'accumulent dans leur viande et leur graisse tout au long de leur vie. Lorsque vous consommez de la viande d’élevage industriel, vous ingérez ces pesticides accumulés.

Il est donc primordial de choisir la version biologique de ce type d'aliments. Les aliments fermentés peuvent également être précieux, certaines des bonnes bactéries produites dans les aliments fermentés ayant démontré qu’elle pouvaient aider à détoxifier l’insecticide organophosphoré.

Pour finir, n’utilisez pas de pesticides synthétiques dans votre maison ou votre jardin, que ce soit sous forme d’insectifuge, de shampooing anti-poux, de sprays antiparasites pour animaux domestiques ou autres. Il existe des alternatives naturelles, efficaces et sûres pour pratiquement tous les problèmes de nuisibles que vous pouvez rencontrer.

Par exemple, la poudre d'acide borique est un répulsif très efficace contre les cafards et les fourmis. Saupoudrez-en dans les coins et en dessous des armoires. Les parasites en rapporteront sur leurs pattes jusque dans leur nid et tueront ainsi le reste de la colonie. L'acide borique n’est pas toxique pour les animaux et ne tue que les insectes. Vous pouvez également utiliser un autre produit fait maison, à pulvériser dans le jardin et qui découragera la plupart des nuisibles : mélangez une pâte d'ail écrasé avec du piment de Cayenne ou du raifort. Mélangez-en un petite quantité dans trois litres d’eau et laissez reposer un ou deux jours, en remuant de temps à autres. Puis faites un essai en pulvérisant d'abord quelques feuilles pour vous assurer que le mélange n’est pas trop fort et qu’il ne brûlera pas les plantes.

g

En bref

  • Il existe sept mesures importantes à prendre pour débarrasser votre maison des facteurs de risque de cancer les plus évidents ; il s'agit notamment de contrôler et d’éliminer le cas échéant : le radon, les casseroles et poêles antiadhésives, les maquillages et produits d'hygiène personnelle comprenant des ingrédients toxiques, les boites de conserves avec un revêtement en BPA et les récipients en plastiques, les produits ménagers et désodorisants d'intérieur, les matériaux de construction toxiques ainsi que les pesticides et désherbants courants.
  • Les recherches ont montré que les femmes qui utilisent souvent des nettoyants ménagers et des désodorisants d'intérieur ont un risque deux fois plus élevé de développer un cancer du sein, que celles en utilisant rarement. Les femmes qui se maquillent tous les jours accumulent potentiellement jusqu’à deux kilos de substances chimiques toxiques par an dans leur corps.

Source:

A propos de Adrien

Regarde aussi

detox produit chimique

Devriez-vous envisager de vous détoxifier pour vous débarrasser des produits chimiques ?

Devriez-vous envisager de vous détoxifier pour vous débarrasser des produits chimiques ? La détox devient …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *