Accueil / Non classé / Maëg Moreau, Étiopathe
Maeg

Maëg Moreau, Étiopathe

Maëg Moreau, Étiopathe

Comment en es-tu arrivé à faire ce que tu fais aujourd'hui?

Concrètement: avec des rêves et beaucoup de persévérance pour les accomplir !

Quel est ton meilleur conseil pour une personne qui souhaiterait suivre le même chemin que toi?

Il n’y a pas 2 chemins qui se ressemble. Et il n’y a pas de meilleur chemin qu’un autre. Donc je ne souhaite à personne de suivre le même chemin que moi mais bien aux contraire, je souhaite à chacun de vivre sa vie dans le meilleur épanouissement personnel possible! Chacun de nous a un véritable potentiel à exprimer dans sa vie. Ce que je conseille simplement par rapport à ma propre expérience, si vous souhaitez aussi aller vers l’accomplissement de vos rêves, c’est de trouver un bon coach pour ne pas risquer de briser votre vie (car aller vers l’accomplissement de ses rêves c’est faire tomber beaucoup de croyances de l’impossible et ce n’est pas facile à vivre!)

Quelle est la chose la plus difficile dans ton métier?

Voir des gens souffrir parce qu’il sont drogués de médicaments et voir que nos métiers en temps que professionnel de la santé tiennent si peu de crédit auprès de la population. Les choses changent progressivement, mais la médecine et ses médicaments « magiques » restent le premier réflex santé de la majorité des personnes.

Quelles sont les 5 qualités à absolument avoir pour exercer ton métier?

1) Aimer ce que je fais: mon métier n’est pas un travail mais une passion et c’est ce qui change tout à mes yeux: Je suis toujours en vacances!

2) Aimer les gens: Alors que la médecine traditionnelle fini par faire rentrer des gens dans des cases, ce que j’aime par dessus tout, c’est étudier la particularité de chacun et de trouver à chaque instant la diversité qui nous constitue.

3) M’aimer moi-même: ce que je vous révèle là, je l’ai malheureusement compris assez tard! Mais c’est le plus important. Pour savoir prendre soin des autres, il faut déjà savoir prendre soin de soit et accepter que la personne à qui on doit donner le plus l’amour et de soin dans sa vie, c’est à soit-même. C’est à partir du moment où j’ai eu cette prise de conscience dans ma vie que je me suis senti légitime dans mon métier et digne de la confiance des autres.

4) Rester humble et toujours ouvert à ce qui n’est pas de mon niveau de conscience. Il y a heureusement pour moi, une tonne de connaissances auxquelles je n’ai pas encore eu accès dont beaucoup qui ne sont pas de l’ordre de mon entendement actuel. La condition pour rester ouvert au progrès que ces connaissances et ces méthodes pourrait m’apporter est de rester humble face à l’inconnue et de toujours remettre en cause mes propres savoirs.

5) Avoir confiance en l’Homme ! Même si je ne suis pas d’accord avec tout ce que fait la médecine, il y des Hommes qui sont prêt à prendre soin d’autres Hommes et qui donnent leur meilleur pour y parvenir, Médecins et personnel hospitalier compris. Ils ont mon profond respect pour cela. Et je pense sincèrement que notre situation actuelle n’est pas une fatalité et qu’il y a un belle avenir pour nos enfants sur cette Planète

Qu'est-ce qui t'enchante le plus à travailler dans ton domaine?

Les rapports humains avant tout ! Les échanges riches pour les autres et pour moi-même. Car les rapports avec d’autre personnes vont toujours dans deux sens (même si parfois, certains le perçoive comme déséquilibré!)

Ce qui m’intéresse c’est de partager dans l’ambition de co-construire un monde humain qui tendra vers l’harmonie avec sa nature profonde ET avec La Nature!

Quelles sont tes prochaines ambitions?

Mettre en place une formation pour transmettre comment prendre soin de soit et de sa famille: une véritable pharmacie à portée de main !

Si tu n'étais pas ... tu serais quoi aujourd'hui?

Si je n’avais pas décidé de m’occuper des individus, j’aurais probablement décidé de m’occuper de la nature et de la Terre.

Les enjeux économiques concernant la santé et l’agro-industrie sont exactement les mêmes, qu’il s’agisse de rendre des gens dépendant de médicaments ou le système agricole dépendant des pesticides!

Pourquoi crois-tu en la philosophie de Repas-Alcalin?

Donner des conseils sur la santé n’est pas l’œuvre d’un gourou. Bien au contraire, les points de vue de différentes personnes et l’efficacité des divers méthodes thérapeutiques sont faits pour se soutenir et permettre à chacun d’avoir le choix de vers où il souhaite aller.

En ce sens, je trouve la philosophie de repas-Alcalin absolument géniale ! J’apprécie que mon point soit un élément d’une chaine beaucoup plus vaste!

L'équipe Repas-Alcalin vient dîner chez toi, que cuisines-tu pour la soirée?

Une bonne tartiflette, histoire de changer la routine…

A propos de Adrien

Regarde aussi

Lydia Van messem2

Lydia Van Messem, aromathérapeute

Lydia Van Messem, aromathérapeute Comment en es-tu arrivé à faire ce que tu fais aujourd'hui? …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.