Accueil / Stop Ô Sucre / Pourquoi j’ai créé le programme Stop ô Sucre?
pompier

Pourquoi j’ai créé le programme Stop ô Sucre?

Pourquoi j’ai créé le programme Stop ô Sucre?

Je n’ai pas pris le temps d’expliquer comment le sucre est sorti de ma vie lors de mon dernier article : Qui suis-je?

Lorsque j’ai découvert l’alimentation acido-basique, je me suis rendu compte que le sucre faisait partie des aliments les plus acides et les plus inflammatoires.

Malgré un PRAL de 0, donc ni acide ni alcalin, le sucre est en réalité hyper acidifiant... Si vous connaissez déjà le PRAL ne lui accorder pas trop d'importance, c'est un outil récent qui n’est pas vraiment fiable à l’heure actuelle (voire Créer votre Propre Charte des Aliments Acides & Alcalins).

L’inconvénient du sucre c’est que son goût est doux, qu’il a un pouvoir addictif et qu’il se trouve dans presque tous vos aliments.

À mes débuts avec l’alimentation alcaline je ne jurais que par le PRAL, mais j’ai très vite déchanté. Son manque de cohérence est à l'origine des nombreux tableaux d'aliment "acide-base" que vous trouvez sur le net.

Ces tableaux n'ont aucune valeur, mis à part pour leur auteur. Certes il y a des tendances mais chaque individu à des réactions différentes aux aliments.

Pour en revenir au sucre, j’étais un grand consommateur de céréales raffinées, de viandes, de tartes, de gâteaux, d’oeufs... Étant très actif je cherchais simplement une nourriture pour me donner du carburant, mais la suite vous la connaissez déjà (Qui suis-je?).

f

Le test des Sapeurs Pompiers de Paris

Durant 2 ans j’ai pratiqué la musculation et la course à pied 6j/7, mon objectif était de prendre de la masse musculaire pour rejoindre les pompiers de Paris. Malgré le gavage de produits raffinés et un entraînement intensif, j’ai à peine gagné 5 kilos en 2 ans…

En revanche les signes d’acidoses s'accentuaient de plus en plus, tout comme la dépression, la baisse d’énergie, le stress

Après avoir réussi difficilement les tests, j’ai tout de même était acceptai à la brigade des sapeurs-pompiers de Paris. Mais j’ai préféré décliner l’offre pour de nombreuses raisons qui n’ont rien à voir avec le sucre!

f

Ma prise de conscience

Le sucre faisait partie de ma vie alors que je n’en avais aucune idée. Pourtant il m’a fallu 3 ans pour le comprendre…  

C’est lors de mon voyage au Danemark, à un moment dans ma vie où j’avais besoin de me retrouver avec moi-même, que j’ai réalisé que mon alimentation était la cause racine de tous mes problèmes de santé.

C’est à ce moment que je me suis mis à lire et à appliquer tout ce que je lisais sur l’alimentation. Parmi mes auteurs il y avait France Guillain, le Dr. SeignaletThierry SouccarChristopher Vasey et bien d’autres !

En l’espace de 2 ans, je suis passé d’omnivore à végétalien, en ne mangeant qu’une seule fois par jour. Au final j’avais perdu 14 kilos, soit 1m87 pour 56 kilos…

Étant extrêmement maigre, j’ai doucement repris une alimentation « au ressenti », donc je n’accepté aucun interdit. Je mangeais ce que mon corps me demander.

Et puis, en poursuivant mes lectures j’ai découvert l’alimentation acido-basique et surtout l’importance du pH dans le corps. C'est à ce moment précis que j'ai compris la différence entre les aliments alcalins (qui sont synonyme de vie) et les aliments acides (qui favorisent la maladie), mais c’est surtout un équilibre à maintenir. Inutile de manger seulement alcalin pour être en bonne santé.

Le sucre est devenu tout naturellement venu la première étape de mon chemin vers l'alimentation alcaline. Pourquoi? Parce que c'est l'un des aliments les plus addictif, qu'il se trouve partout dans nos placards et qu'il n'est absolument pas acide au goût.

L'équation est simple, vous pouvez faire de gros efforts pour manger alcalins mais si le sucre saccage tous vos efforts, pourquoi devriez-vous commencer ?

C’est de cette façon que je me suis lancé à la conquête d’une vie sans sucre. J’ai recherché des méthodes, des livres de médecins, des conférences, mais aussi l’histoire du sucre. Pourquoi nous en sommes là aujourd’hui. Et je suis arrivé à cette conclusion.

En fait le vrai problème ce n’est pas le sucre en lui même, mais c’est un type de sucre appelé “fructose”. Je tiens à préciser qu’il y a deux types de fructose, si l’on peut dire, le fructose industriel et le fructose des fruits. Mais je vous en dirai plus dans les prochains jours.

Je peux vous garantir que c’est très facile de tomber et retomber à nouveau dans le jeu du sucre après votre sevrage. Il suffit que vous vous laissiez emporter en mangeant un peu plus de sucre chaque jour et le sucre a de nouveau raison de vous.

Par expérience je sais qu’il faut minimum 1-2 semaines de préparation pour arrêter le sucre, 3 semaines pour changer ses habitudes liées au sucre, et environ 3 semaines de plus pour apprendre à déraper avec le sucre.

Soyez réaliste, vous êtes entourée de sucre au quotidien, vous ne pouvez pas l’ignorer faire comme s'il n'exister pas pendant plusieurs mois, ou alors vous devenez sectaire et socialement invivable.

Vous n’êtes pas obligée de faire les mêmes erreurs que moi wlEmoticon-winkingsmile-1

f

Pourquoi le programme Stop ô Sucre?

À force de recherche et d’expérimentation sur le sevrage du sucre, c’est finalement après 6 mois que je me suis sevré! Avec de nombreux échecs

Mais ce qui compte c’est le résultat, c’est aussi à ce moment-là que j’ai pris conscience qu’il y avait beaucoup de diabétiques autour de moi, dont une connaissance qui avait dû se faire amputé des 2 jambes à cause d’une gangrène diabétique.

Mais mon déclic a eu lieu avec ma grand-mère diabétique, chaque jour cette maladie la rend un peu plus infirme et aujourd'hui c'est à peine si elle tient l'équilibre...

Je me souviens de ce qu’elle m’avait dit : « Tu sais mon chéri, je ne souhaite à personne d’avoir le diabète, même pas à mon pire ennemi. »

 C’est face à cette souffrance que j’ai eu envie d’agir, de partager mon expérience et cette méthode qui aller devenir « Stop ô Sucre ».

Lors de mes débuts, je recherchais des méthodes pour me sortir du sucre.

Le problème c’est que je ne trouvais que des méthodes de 1 à 3 semaines pour arrêter une drogue dure (le sucre). À l’époque je pensais que ça ne prendrait seulement que quelques jours...

En réalité après 3 semaines de cure rien n’avait changé, il m’a fallu prêt de 2 mois pour y arriver. Mais les échecs se sont cumulé au moment de réintroduire les sucres. Je mis suis pris à 3 fois avant d'atteindre ma liberté alimentaire. Ce qui m'a permis d'améliorer cette méthode au fil du temps, c’est donc au bout de la troisième tentative, soit 6 mois, que je suis sorti du sucre. Rien à voir avec les 3 semaines…

f

3 semaines pour arrêter le sucre, mensonge!

Ce genre de programme ne fonctionne pas, car :

  • ils ne font que répéter ce que la plupart d’entre nous savons déjà sur le sucre ;
  • Il ne partage aucune expérience personnelle ;
  • il n’y a pas d’accompagnement ;
  • la théorie et la pratique ne semblent pas être dissociées ;
  • 3 semaines pour arrêter une drogue dure comme le sucre c’est un mensonge, du moins pas avec ce genre de programme. Vous vous retrouvez seule face à une drogue que vous prenez depuis votre enfance...
f

Pourquoi 7 semaines?

Avec un programme sur 3 semaines, vous retombez très vite dans le jeu du sucre, et en même temps vous y perdez votre temps et votre argent

En réalité, il faut environ 1 à 2 semaines pour vous préparer3 à 4 semaines pour changer vos habitudes, et 2 à 3 semaines pour apprendre à déraper avec le sucre. C’est-à-dire savoir manger un morceau de gâteau sans faire disparaitre le gâteau en entier et entamer un nouveau paquet de bonbons.

L’idée c’est d’arrêter à la deuxième part de gâteau, savoir se maitriser même quand vous êtes baigné dans le sucre.

Vous comprenez mieux l’intérêt d’un programme sur 6 à 9 semaines, le degré d'addiction dépend également de chacun. Surtout si depuis votre plus jeune âge le sucre vous accompagne, que ce soit après une journée difficile, à la pause avec vos copines, et même à votre anniversaire!

Comment voulez-vous arrêter le sucre toute seule sans vous tromper, ni même replonger? Vous allez peut-être mettre 6 mois, voir plus, et peut-être même abandonner! C’est un vrai challenge à relever!

 

Voilà pourquoi le programme Stop ô Sucre a été créé, c’est un programme sur 7 semaines qui vous apprend à arrêter le sucre pas à pas et à le réintroduire de façon durable dans votre alimentation:

  • Vous bénéficiez de mes erreurs, de mes expériences, de mes lectures, donc vous n’avez pas besoin d’étudiertester, ni même vous remettre en question pour les 6 prochains mois ;
  • Vous avez une méthode simplepas-à-pas, qui vous guide sur le chemin d’une vie saine et sans excès de sucre ;
  • Vous êtes accompagné par une équipe de professionnels de santé ;
  • L’objectif de ce programme est d’arrêter réellement votre addiction au sucre, mais certainement pas d’arrêter le sucre! Le fructose est la cible du programme! Vous apprenez à consommer les sucres indispensables à votre santé et à éviter, ou simplement arrêter, le “mauvais” fructose.
STOP Ô SUCRE (2)

Inscrivez-vous au prochain webinaire "5 Indispensables pour Démarrer votre Detox du Sucre SANS Frustration"

j

De nombreux bénéfices comme la perte de poids, le gain d’énergie, une peau éclatante, une augmentation de vos capacités intellectuelles (concentration, apprentissage...), la diminution des symptômes liés aux maladies auto-immunes et autres... sont les premiers effets visibles que vous ressentez! partagez-article

A propos de Adrien

Regarde aussi

graisse trans cerveau

Qu’arrive-t-il à votre corps lorsque vous consommez des graisses trans ?

Qu’arrive-t-il à votre corps lorsque vous consommez des graisses trans ? Il existe plusieurs liens …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *